Hubert Dubien : la nouvelle voix des AOP

U

n éleveur succède à un éleveur. Hubert Dubien, 51 ans, a pris en janvier la succession de Michel Lacoste (cf page 16) à la tête du Cnaol, l’institution qui regroupe l’ensemble des organismes de gestion des AOP laitières françaises. Le fermier élève un petit troupeau de 25 vaches sur les coteaux des Monts du Forez. Le lait est livré à une coopérative et transformé, in fine, en fourme de Montbrison.

Hubert Dubien, qui a repris l’exploitation de ses parents en 1995, connait bien les instances interprofessionnelles. Il préside l’ODG de la fourme de Montbrison depuis 2017 et participe au bureau du Cnaol depuis 2020.
« L’un des premiers dossiers que je souhaite encourager et développer, confie-t-il, est le programme “AOP laitières durables”, le plan très ambitieux lancé par mon prédécesseur (cf PF n°99). Les AOP doivent faire la démonstration qu’elles prennent en compte la durabilité économique, sociale et environnementale, qu’elles sont à la hauteur des enjeux, qu’elles savent répondre aux demandes sociétales. Certaines sont déjà très avancées sur le sujet, chacune doit progresser à son rythme, notre devoir est de les aider sur ce chemin. » L’ensemble des ODG doivent présenter leurs objectifs et les actions concrètes sur lesquels ils souhaitent s’engager (18 au minimum) d’ici à juin prochain.

Promouvoir l’intelligence collective au service de l’intérêt général .

L’éleveur, qui prône «  l’intelligence collective au service de l’intérêt général », met également en tête de ses priorités la protection juridique des indications géographiques contre les copies et usurpations, la mise en avant des travaux du RMT soutenus par le Cnaol, ainsi que la nécessité de se faire encore mieux entendre : « Nous devons être un organisme influent, que l’on consulte et que l’on écoute.  »

L’arrivée programmée de sa fille sur l’exploitation familiale après passage par une Enil, devrait lui donner la disponibilité pour exercer à plein sa nouvelle mission. ◼

Dans la même séquence

Le n° 100 de Profession Fromager : Merci de votre fidélité !
Instantanés : La corne d’abondance des Grands Buffets
En vue
Vite dit
Michel Lacoste, pour mémoire
Trois questions à Nicolas Bricas : « Les illusions du localisme »
Stecs, un guide pour mieux s’en prémunir
Les STG, ça progresse ?

Retour au sommaire du Nº100