Fromagerie du Champsaur : l’esprit coopératif

L

a Fromagerie du Champsaur est née en 2014, à l’initiative de quatre éleveurs, à la Fare-en-Champsaur, fédérés autour du projet par Delphine Soler, 36 ans, fromagère. Auparavant en charge de l’animation de la filière à la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes, celle-ci a motivé les producteurs à créer l’atelier. « Nous nous sommes engagés dans cette démarche car nous avions l’ingrédient principal, un lait de montagne de qualité. Nous travaillons comme une coopérative mais avec un statut de SAS. »

La fromagerie a commencé la transformation en 2015. « Nous avons ouvert le magasin dès l’année suivante car l’un de nos objectifs est de développer la vente en direct », justifie-t-elle. 170 000 euros d’investissement total ont suffi pour s’installer : « Nous louons l’espace, nous avons réalisé nous-mêmes une partie des travaux et les équipements sont d’occasion. »

En 2021, l’atelier a transformé 350 000 litres de lait de vache, soit un tiers du lait produit par les éleveurs. La gamme, 100% au lait cru, est divisée en sept fabrications différentes par semaine : pâtes pressées cuites, demi-cuites et non cuites, pâtes molles et bleus, avec de nombreuses aromatisations : raclette au cumin, à l’herbe des provinces, petits fromages lactiques aux fleurs…

<idoc5603|center>

« Nous n’avons pas eu de difficultés majeures, enchaîne-t-elle, nous avons commencé tout doucement, cela nous a permis d’adapter notre production aux ventes. Maintenant, c’est plus facile qu’au tout début, la fabrication est plus régulière grâce à Romane, notre fromagère, qui est très rigoureuse », dit-elle.

Nous nous sommes engagés car nous avions le principal, un lait de montagne de qualité.

Les trois quarts du CA proviennent de la vente directe. « Nous fournissons aussi Échanges Paysans Hautes-Alpes, un réseau de distribution de produits locaux qui fait office de plate-forme multicarte, une crèmerie à Gap, des gîtes et chambres d’hôtes, un peu de restauration. Sinon, nous travaillons beaucoup avec les magasins de producteurs de la région Paca », complète la fromagère.

Plus récemment, la fromagerie a investi 25 000 euros dans un distributeur de fromages extérieur. La boutique propose aussi les produits d’autres fromageries régionales et artisans. Les deux activités fabrication et vente mobilisent 7 personnes. « Nous rémunérons désormais mieux le lait et, depuis deux ans, nous faisons de petits bénéfices. Nous allons continuer de grandir, peu à peu, toujours doucement... » ◼

Repères
• Tonnage annuel : 40 tonnes
• Nombre d’élevages collectés : 4
• Nombre de références : une vingtaine
• Produits phares : tomme et tommette du Champsaur, Goustarou (pâte molle croûte fleurie), bleu…

Dans la même séquence

Le Champsaur veut se faire un nom
La tomme du Champsaur et le bleu du Queyras briguent l’AOP
Fromagerie Ebrard : une gamme de 80 références
Fromagerie du Pré la Combe : retour au naturel

Retour au sommaire du Nº100