6e Journée TechniqueS’approprier les sauts technologiques

Paris - 26 mars 2019

Portionnage, piéçage… : un fort besoin de flexibilité

Ingénieur d’affaires chez Alpma France, spécialisée dans la découpe et le conditionnement, Cédric Mestreau fait le point sur les conséquences de l’essor du snacking.

- Comment évolue la demande ?
CM : Depuis 2014 environ, nous constatons une poussée continue du marché du snacking, qui se traduit pour nos clients par la nécessité de proposer de plus petits formats, qu’il s’agisse de portions ou de fromages à la pièce. Et ce aussi bien pour les pâtes molles que pour les pâtes pressées. En grande distribution, la fraîche découpe est ainsi devenue un segment dynamique, qui a contrebalancé les difficultés des rayons à la coupe. Des grandes surfaces s’équipent désormais pour réaliser elles-mêmes ce travail de découpe et de préemballage. Les fabricants font, eux, de plus en plus de piécé, en descendant à des poids d’une vingtaine de grammes, et du panachage, comme on l’observe sur le marché des raclettes vendues tranchées en barquettes.

- Comment votre offre s’adapte-t-elle à cette demande ?
CM : Nous y répondons avec des machines de plus en plus flexibles, capables de pouvoir découper plusieurs sortes de produits, plusieurs types de pâtes (molle, persillée, pressée…), plusieurs types de formats. Notre dernière machine, Combicut, sortie à l’hiver 2017-2018, peut découper aussi bien des types goudas que des meules de 40 cm de diamètre ou des longes. Elle accepte différents types d’outils de découpe : ultrasons, lames standard, fils…

- La même demande de flexibilité s’applique au conditionnement ?
CM : Oui, le marché demande des machines multi-formats qui permettent des changements très rapides. Elle doivent non seulement pouvoir passer du format rond au rectangulaire en une dizaine de minutes, mais aussi s’adapter à différents films, différents complexages. Les industriels nous demandent une flexibilité totale, en particulier pour les pâtes molles, avec une exigence renforcée pour les aspects sanitaires. Nous avons ainsi sorti Multisan, une machine très travaillée sur la partie hygiène, qui permet une nettoyabilité en profondeur.

- Ces machines polyvalentes doivent être plus complexes à piloter…
CM : Oii, c’est pourquoi nous avons pour politique d’accompagner au maximum nos clients sur le terrain. Nous avons mis en place, l’an dernier, sur notre site de Langeais, une salle de formation au sein de nos ateliers. Nous y accueillons des conducteurs de ligne, pour les aider à progresser et améliorer la productivité de leur entreprise. •


>> Site Internet